Graffs !

HVA Culture a eu le plaisir d’accueillir dans le cadre de ses deux biennales de calligraphie, 2010 et 2012, le collectif Médlakolor. Ces artistes ont réalisé en « live » et sur chacun des week-ends des graffs de 10m x 2m qui « flashent » !
Deux se trouvent à la salle polyvalente de Grandris, un à l’école de Lamure-sur-Azergues.
Pour les voir (hors période scolaire pour ce dernier) contacter les mairies de ces deux communes.


Murs peints

A Saint-Bonnet-le-Troncy, tout près du musée, des fresques décorent quelques façades, personnages et scènes de la vie réalisées par deux artistes locales.

Deux autres murs peints sont à voir, celui d'un restaurant au lieu-dit « Le Gravier » à Saint-Nizier-d’Azergues (D 385) et l'autre sur la maison du tourisme à Lamure-sur-Azergues. Il suffit de passer le pont… et vous le découvrirez !


Musée Jean-Claude Colin

A Saint-Bonnet-le-Troncy, le Musée Jean-Claude Colin mérite une visite.

Au rez-de-chaussée deux salles sont consacrées à la vie et à l’œuvre de Jean-Claude Colin fondateur de l’ordre des frères maristes et natif du village. Deux autres salles présentent la vie quotidienne d’autrefois et quelques métiers alors exercés à St Bonnet.
A l’étage une exposition sur la Résistance en haute vallée d’Azergues. Photos, documents, livres retracent le parcours de ceux qui surent dire « non au nazisme ». Autres expositions temporaires.
Le musée est ouvert tous les dimanches et jours fériés de mai à septembre ou en semaine sur rendez-vous.

Entrée gratuite. Contact 04 74 02 01 17.


Sculptures

Sculpture à la tronçonneuse

A Grandris, face à nos forêts et dominant la vallée de l’Azergues, une stèle de bois a été érigée en mémoire de la centaine de bûcherons victimes des suites de la tempête de décembre 1999.
L’Observatoire du métier de la scierie est à l’origine de ce mémorial financé intégralement par quarante-trois souscripteurs, professionnels de la filière bois et particuliers.
Inaugurée le 28 août 2004 la stèle représente le bûcheron en contact physique avec un chablis*.
Adrien Meneau, sculpteur à la tronçonneuse jurassien a réalisé cette œuvre dans une partie d’un seul tronc de séquoia aux dimensions imposantes, 1m de diamètre pour plus de 2m de hauteur.
* arbre déraciné ou brisé par le vent et la tempête.

http://adriensculpteur.canalblog.com/


Jean Molette sculpteur dit « naïf »

Jean Molette (1819-1889) est né à Chénelette. Il passe son enfance à Poule-les- Écharmeaux où ses parents sont venus s’installer et où il est inhumé aujourd’hui. Tout en exerçant son métier de « marchand de sabots » il sculpte diverses pièces, croix, bas-reliefs, statues. Deux sont encore visibles, la statue de l’empereur Napoléon 1er que l’on peut voir au rond point du Col des Écharmeaux ainsi que la vierge du mont Joli à proximité.


Symposium de sculpture sur pierre.

Organisé en 2001 à Lamure-sur-Azergues, il a réuni huit sculpteurs qui ont travaillé quatre jours devant le public qui a ainsi pu suivre la progression de leur travail, depuis l’ébauche jusqu’à la réalisation finale.
Un thème imposé : la faune locale.
La pierre : estaillade d’Oppèdes-le-Vieux (Vaucluse).
Ces statues ont été attribuées, par tirage au sort, aux huit communes de la haute vallée d’Azergues.
Sept sont encore visibles, la brebis et son mouton de Serge Castor à Lamure-sur-Azergues ayant malheureusement pris la clé des champs…
A vous de découvrir ces œuvres !
Chambost-Allières : veille des grands ducs de Antonia Nicolas
Chénelette : arthropode de Janpol.
Claveisolles : renard à l’affût de Serge Chahkine
Grandris : le lézard de Jean-Pierre Collier.
Poule-les-Echarmeaux : chauve souris de Christine Ouillon.
Saint-Bonnet-le-Troncy : le solitaire de Guy Putinier.
Saint-Nizier-d’Azergues : retour d’hirondelles de Fernand Terrier.